|

La Mauritanie et le Tchad ouvrent la voie à la dissolution de l'alliance G5 Sahel

La Mauritanie et le Tchad ont ouvert la voie à une dissolution de l'alliance G5 Sahel créée en 2014 pour faire face au terrorisme et aux autres défis de la sous-région, après le retrait des trois autres membres, Mali, Burkina Faso et Niger.

13:23 - 6/12/2023 mercredi
MAJ: 15:25 - 6/12/2023 mercredi
AFP
Le logo du G5 Sahel, cadre créé par 5 pays en 2014, pour répondre aux défis de lutte contre le terrorisme au Sahel.
Crédit Photo : SEBASTIEN RIEUSSEC / AFP
Le logo du G5 Sahel, cadre créé par 5 pays en 2014, pour répondre aux défis de lutte contre le terrorisme au Sahel.
La Mauritanie et le Tchad
"prennent acte et respectent la décision souveraine"
de retrait du Burkina Faso et du Niger après l'annonce antérieure de celui du Mali, disent les deux pays.

Ils
"(mettront) en œuvre toutes les mesures nécessaires conformément aux dispositions de la Convention portant création du G5 Sahel notamment en son article 20"
, disent-ils dans un communiqué publié mercredi matin par l'Agence mauritanienne d'information, et également transmis à l'AFP par le gouvernement tchadien.

L'article 20 de la Convention dit que
"le G5 Sahel peut être dissous à la demande d'au moins trois États membres"
.

À lire également:




#Mauritanie
#Tchad
#Niger
#Mali
#Burkina Faso
#Afrique
#conflits
#G5 Sahel
#organisation
il y a 3 mois
default-profile-img