|

Inde : vibrant hommage du Premier ministre aux quatre futurs astronautes indiens

Le Premier ministre indien Narendra Modi a rendu mardi un vibrant hommage aux quatre astronautes se préparant pour la première mission orbitale habitée de son pays, prévue pour l'année prochaine.

19:19 - 27/02/2024 Salı
AFP
Le président indien Droupadi Murmu fait un geste à l'astronaute français de l'Agence spatiale européenne Thomas Pesquet lors d'une réception de thé au palais présidentiel de New Delhi le 26 janvier 2024.
Crédit Photo : Ludovic MARIN / POOL / AFP
Le président indien Droupadi Murmu fait un geste à l'astronaute français de l'Agence spatiale européenne Thomas Pesquet lors d'une réception de thé au palais présidentiel de New Delhi le 26 janvier 2024.
"Le compte à rebours de la fusée inspire des milliers d'enfants en Inde et ceux qui font aujourd'hui des avions en papier rêvent de devenir des scientifiques comme vous"
, a estimé M. Modi, au cours d'une visite au centre spatial Vikram Sarabhai, dans l'État méridional du Kerala.

La mission
"Gaganyaan"
(
"Véhicule céleste"
en sanscrit) consistera à envoyer en 2025 des Indiens sur l'orbite terrestre et sera ainsi un test des capacités techniques de l'ISRO (Organisation indienne de recherche spatiale). Ce sera la première opération de ce type pour l'Inde et son coût est évalué à 1,08 milliard de dollars.

"Vous tous ouvrez de nouvelles portes sur des possibilités futures"
, a déclaré mardi M. Modi aux scientifiques de l'ISRO.

"Ce ne sont pas seulement quatre noms ou quatre individus, ce sont quatre 'shakti' (l'énergie du pouvoir divin, ndlr) qui portent les aspirations d'1,4 milliard d'Indiens dans l'espace",
s'est exclamé le chef du gouvernement en parlant des astronautes qui s'entraînent en vue de cette mission : Ajit Krishnan, Prashanth Balakrishnan Nair, Angad Pratap et Shubhanshu Shukla.

L'Inde prévoit d'envoyer ces hommes hors des limites de l'atmosphère terrestre pendant trois jours avant de les ramener sur Terre par un amerrissage en douceur dans ses eaux territoriales.


Narendra Modi a déjà fait part de l'intention de son pays de se doter d'une station spatiale d'ici à 2034 et de faire arriver sur la Lune une mission habitée d'ici à 2040.

En août dernier, l'Inde est devenue la quatrième nation à poser un engin sur la Lune, après la Russie, les États-Unis et la Chine. Le mois suivant, elle a lancé une sonde pour observer à partir de l'orbite solaire les couches les plus externes du Soleil.


Le programme spatial de l'Inde s'est considérablement développé depuis qu'elle a envoyé pour la première fois une sonde en orbite autour de la Lune en 2008.

Elle peut maintenir ses coûts à un niveau bas en copiant et en adaptant la technologie existante et en faisant appel à pléthore d'ingénieurs hautement qualifiés dont les émoluments sont beaucoup moins élevés que ceux de leurs homologues étrangers.


À lire également:



#inde
#sciences
#technologies
#satellites
#espace
#politique
#astronomie
#télécommunications
#Narendra Modi
#Asie
3 ay önce