|

Solidarité avec le Maroc après le séisme

Le séisme, qui a fait au moins 820 morts au Maroc, a suscité un élan de solidarité dans le monde, plusieurs pays, dont Israël, proposant leur aide à Rabat.

14:45 - 9/09/2023 samedi
MAJ: 15:51 - 9/09/2023 samedi
AFP
Crédit Photo: FADEL SENNA / AFP
Crédit Photo: FADEL SENNA / AFP

Europe


Le président français, Emmanuel Macron, s'est dit
"bouleversé"
et a proposé l'aide de la France.

"Nous sommes tous bouleversés après le terrible séisme au Maroc. La France se tient prête à aider aux premiers secours",
a-t-il dit sur le réseau social X (anciennement Twitter) durant son vol pour le G20 qui a lieu ce week-end à New Delhi.


La cheffe du gouvernement italien, Giorgia Meloni, a de son côté
"appris avec tristesse le bilan tragique du séisme"
et a exprimé
"sa proximité et sa solidarité avec le Premier ministre"
marocain, Aziz Akhannouch. Elle a réaffirmé la
"volonté de l'Italie de soutenir le Maroc en cette situation d'urgence".

"Toute ma solidarité et tout mon soutien au peuple du Maroc après ce terrible tremblement de terre",
a de son côté écrit le Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, sur X.
"L'Espagne a proposé au Maroc, s'il l'estime nécessaire, à la fois des équipes de secours, ce qui est en ce moment le plus important, mais aussi son aide pour la reconstruction, une fois que ce moment sera passé",
a indiqué le ministre des Affaires étrangères, Jose Manuel Albares, à des journalistes en marge du sommet du G20 en Inde.

Le Royaume-Uni se tient
"prêt à aider"
le Maroc
"de toutes les manières possibles"
après le séisme qui a fait au moins 632 morts, a pour sa part déclaré samedi le ministre britannique des Affaires étrangères, James Cleverly.

"Le Royaume-Uni continue de soutenir les ressortissants britanniques dans la région",
a-t-il écrit sur X.
"Nous nous tenons prêts à aider nos amis marocains de toutes les manières possibles",
a-t-il ajouté.

Moyen-Orient


Le Maroc, qui a normalisé en 2020 ses relations avec Israël, a reçu une offre d'assistance du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, qui a
"donné des instructions à tous les organes et forces gouvernementaux pour fournir toute l'assistance nécessaire au peuple marocain, y compris les préparatifs pour l'envoi d'une équipe d'aide dans la région",
selon un communiqué de son bureau.

"Le peuple d'Israël se (tient) au côté de ses amis (…) en cette période difficile",
est-il ajouté dans le texte.

Le président émirati, Mohammed ben Zayed, a, lui, adressé ses
"condoléances"
au roi Mohammed VI et au peuple marocain, selon l'agence de presse officielle WAM.

L'Egypte et l'Arabie saoudite ont également exprimé leurs condoléances et solidarité avec le Maroc.

Russie, Ukraine


"En Russie, on partage la peine et le deuil du peuple ami marocain",
a déclaré le président russe, Vladimir Poutine, dans un message adressé dans un communiqué au roi du Maroc, Mohammed VI, présentant ses
"condoléances sincères pour les conséquences tragiques du séisme dévastateur".

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a présenté pour sa part ses
"plus sincères condoléances"
au
"Roi Mohammed VI et à tous les Marocains pour les vies perdues dans l'horrible tremblement de terre".

L'Ukraine est solidaire du Maroc en cette épreuve tragique.

Turquie, Inde


Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a exprimé samedi ses condoléances au peuple
"frère"
marocain et le soutien de la Turquie.
"Nous soutenons nos frères marocains par tous les moyens dans cette journée difficile",
a-t-il écrit sur X.


"La Turquie se tient prête, comme toujours, à fournir toutes formes de soutien pour panser les blessures"
du Maroc, a précisé dans un communiqué le ministère turc des Affaires étrangères. 


"
Extrêmement peiné par les pertes de vies (humaines) à la suite du séisme au Maroc",
a écrit sur X le Premier ministre indien, Narendra Modi, hôte du sommet du G20.

En cette heure tragique, mes pensées sont avec le peuple du Maroc. Condoléances à ceux qui ont perdu leurs proches.

Organisations


Le chef de l'Organisation mondiale de la Santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a dit avoir le
"coeur brisé"
dans un message sur X. "
Mes pensées et mes prières vont aux Marocains, à la suite du tremblement de terre meurtrier de la nuit dernière. Nous sommes prêts à répondre aux besoins immédiats en matière de santé",
a-t-il écrit.


"J'ai appris avec une grande douleur les conséquences tragiques du séisme qui a frappé le royaume du Maroc. J'exprime mes profondes et sincères condoléances à Sa Majesté le Roi Mohamed VI, au peuple marocain et aux familles des victimes",
a également déclaré sur le réseau social le président de la Commission de l'Union africaine, Moussa Faki Mahamat.


L'Organisation de la coopération islamique (OCI), basée en Arabie saoudite, a, elle, prié pour "un rétablissement rapide pour les blessés".


À lire également :




#Maroc
#séisme
#solidarité
#déclaration internationale
il y a 7 mois