|

Reprise du procès de Netanyahu pour corruption, après une interruption de deux mois

Le tribunal central israélien de Jérusalem a repris, ce lundi, le procès du Premier ministre Benyamin Netanyahu pour corruption.

12:53 - 4/12/2023 lundi
MAJ: 13:26 - 4/12/2023 lundi
AA
Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, arrive au tribunal de district de Jérusalem, le 25 juin 2023.
Crédit Photo : ATEF SAFADI / AFP (archive)
Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, arrive au tribunal de district de Jérusalem, le 25 juin 2023.
La Société de radiodiffusion publique israélienne (KAN) a déclaré qu’“
après une interruption de deux mois, le procès du Premier ministre Benyamin Netanyahu a repris devant le tribunal central“.

La KAN (officielle) a indiqué que le tribunal allait continuer les auditions des témoignages portant sur plusieurs accusations à l’encontre de Netanyahu.

De son côté, le site d'information israélien Ynet a fait savoir que
“Netanyahu est dispensé de comparaître pour ces auditions, mais il pourrait être invité à témoigner d'ici à quelques mois“.

"Si la guerre continue pendant plusieurs mois, il faudra se poser la question de savoir comment la guerre et les audiences judiciaires peuvent se dérouler simultanément,"
a ajouté le site.

Netanyahu fait face à des accusations de pots-de-vin, de fraude et d’abus de confiance, selon un acte d’accusation déposé par l’ancien conseiller juridique du gouvernement israélien, Avichai Mandelblit, au début de l’année 2020, des accusations niées par Netanyahu.

La première séance d’audition de Netanyahu s'était tenue le 24 mai 2020, or, la loi israélienne n’oblige pas le Premier ministre à démissionner de ses fonctions, à moins qu'il ne soit reconnu coupable par la Cour suprême, au terme d’un processus qui pourrait durer plusieurs mois.


Le procès a repris quelques jours seulement après la reprise de la guerre israélienne menée contre la bande de Gaza, après la fin de la trêve humanitaire temporaire, le 1ᵉʳ décembre dernier, conclue par une médiation du Qatar, de l’Égypte et des États-Unis, pour une durée de 7 jours, au cours desquels des prisonniers ont été échangés et des opérations humanitaires limitées avaient permis d’apporter des aides à la bande de Gaza, qui abrite environ 2,3 millions de Palestiniens.


Depuis le 7 octobre, l'armée israélienne mène des opérations militaires meurtrières contre la bande de Gaza, interrompues par une trêve humanitaire de 7 jours. Les agressions israéliennes ont tué 15 523 Palestiniens et fait 41 316 blessés, en plus des destructions massives infligées aux infrastructures et d'une catastrophe humanitaire sans précédent, selon des sources officielles palestiniennes et onusiennes.


À lire également:



#Conflit israélo-palestinien
#Palestine
#Accusations de corruption
#Avichai Mandelblit
#Bande de Gaza
#Benyamin Netanyahu
#Guerre contre gaza
#Israel
#JERUSALEM
#Le Premier ministre israélien
#Procès Netanyahu
#Tribunal central israélien
il y a 5 mois