|

Gaza: 70% des habitants de l'enclave ont été déplacés de force

Le bureau médiatique du gouvernement dans la Bande de Gaza a annoncé mardi à l'aube que 70% des habitants de l'enclave ont été forcés de quitter leurs habitations.

12:40 - 7/11/2023 mardi
MAJ: 15:17 - 7/11/2023 mardi
AA
Des Palestiniens, qui ont été déplacés de leurs maisons à cause des attaques israéliennes, se réfugient à l'hôpital Nasser pour se protéger des frappes aériennes israéliennes à Khan Yunis à Gaza le 06 novembre 2023. Crédit photo: AA
Des Palestiniens, qui ont été déplacés de leurs maisons à cause des attaques israéliennes, se réfugient à l'hôpital Nasser pour se protéger des frappes aériennes israéliennes à Khan Yunis à Gaza le 06 novembre 2023. Crédit photo: AA
Le bureau a déclaré dans un communiqué de presse intitulé
"Chiffres et statistiques humanitaires effrayants",
que
"70% des habitants de Gaza (2,3 millions de personnes) ont été forcés de quitter leurs maisons en raison des bombardements et des raids israéliens."

Il a ajouté qu'environ 2% de la population totale de la Bande de Gaza étaient des victimes directes de cette agression, entre morts et blessés.

Le communiqué a souligné que les hôpitaux de la Bande de Gaza ont accueilli en moyenne un blessé par minute depuis le début de l'agression et 15 morts par heure, notant que le nombre moyen des morts était de 6 enfants et 5 femmes par heure.

Le bureau a confirmé que:


30 000 tonnes d'explosifs ont été larguées sur la Bande de Gaza, avec une moyenne de 82 tonnes par kilomètre carré.

La moitié des hôpitaux de la Bande de Gaza et 62% des centres de soins primaires ont été fermés et sont effectivement hors service.


La même source a expliqué que
"50 % des logements dans la bande de Gaza ont été endommagés par les bombardements et les raids israéliens, et que 10% des logements ont été complètement démolis ou sont devenus inhabitables".

"33% des écoles de la bande de Gaza ont été endommagées par les bombardements, et environ 9% d'entre elles étaient hors service, tandis que 14% des mosquées de l'enclave ont été endommagées, et 5% d'entre elles ont été complètement détruites."

Depuis le 7 octobre dernier, l'armée israélienne mène une "guerre dévastatrice" contre Gaza, au cours de laquelle 10 022 Palestiniens ont été tués, dont 4 104 enfants et 2 641 femmes, et plus de 25 000 autres blessés.


Au moins 160 Palestiniens ont été également tués et 2 150 ont été arrêtés en Cisjordanie occupée, selon des sources officielles palestiniennes.


À lire également:
#Crimes de guerre
#déplacement forcé
#Gaza
#Palestiniens
il y a 5 mois