|
"Que votre fête soit au paradis !
Profitons du reste mois du Ramadan, au cours duquel le Coran a été révélé, pour lire le Coran qui nous a été confié, et pour revivifier le reste de notre année, le reste de notre vie.
La vie après le Ramadan est une fête de commencement, une renaissance et un cycle de vie, un eid, une restitution.

Nous traversons des jours où nous sommes avertis, invités de toutes parts à faire cette restitution, à restaurer nos vies sous la direction du Coran.
Pour ceux qui veulent écouter, des messages sans pareil pleuvent, pour ceux qui veulent voir, des versets éblouissants deviennent apparents. Ces versets sont parfois portés dans nos vies par les ennemis de l'humanité, donc par les ennemis d'Allah, nous les mettent sous les yeux.

Derrière le génocide barbare qui a atteint son 7ème mois à Gaza, toutes les forces civilisées sont alignées en rang.
Leur véritable visage et leurs valeurs sous le masque de la civilisation contemporaine deviennent clairement visibles tous les jours, avec toutes leurs hypocrisies, leur laideur. Ils montrent une cruauté que même leurs propres livres ne reconnaissent pas, bien sûr je ne parle pas des livres qu'ils ont déformés, adaptés à leurs désirs dépravés, qu'ils ont ornés et rendus attrayants pour tromper les gens, des philosophies de la tentation diabolique.

Le massacre affiché à Gaza depuis plus de 6 mois n'est pas seulement imputé à Israël, mais à toute la civilisation occidentale. Quelles que soient les racines philosophiques ou scientifiques de cette civilisation, elles ne peuvent être distinguées de sa morale, de sa religion.
Lorsque vous grattez sous l'apparence laïque, séculière, un bigotisme religieux et un racisme émergent.
Maintenant, vous n'avez même pas besoin de gratter, il est jeté imprudemment au grand jour.

Depuis plus de 6 mois, Israël n'a connu ni vendredi, ni nuit, ni jour, ni Ramadan, il a continué à attaquer, à déverser la mort à sa manière.
Mais il y avait quelque chose qu'il ne savait pas, en pensant déverser la mort, il a donné la vie à travers les vaillants fils de Gaza, à toute la oumma.
Voici, entrant dans son 7ème mois, il a tenté toutes les atrocités inhumaines possibles. Il a tout essayé pour faire plier les vaillants libres de Gaza. Il a même acheté les réactions des leaders des pays musulmans et sous leur silence, avec le soutien des États-Unis et de l'Europe, il a continué à commettre tous les massacres.
Malgré l'utilisation d'une force disproportionnée, il est maintenant honteusement réduit à l'échec dans les massacres du 7ème mois, n'ayant pas atteint ses objectifs annoncés au début.

Le premier jour de la fête, il a franchi un nouveau seuil dans les massacres qu'il a continués sans ralentir et sans tenir compte de toute valeur humaine pendant le mois du Ramadan.
Il a organisé un attentat contre la voiture contenant les 3 fils et 4 petits-enfants d'Ismail Heniye, chef de la branche politique du Hamas, les tuant tous.
Cela n'était bien sûr pas la première attaque contre les leaders du Hamas et leurs familles.
Mais le faire le premier jour de la fête et cibler autant de ses enfants en même temps, représente un niveau de cruauté et de lâcheté plus avancé. Cibler une famille en mouvement lors d'une célébration familiale de manière que même les terroristes les plus sauvages ne le feraient pas.
Penser qu'il pourrait soumettre le Hamas avec cela, ce n'est pas une démonstration de force mais une démonstration de faiblesse et de pathétisme.

Ce Ismail Heniye, depuis le début de la guerre, avait déjà perdu 60 membres de sa famille à différentes distances.
Seulement lui ? Tous les leaders du Hamas ont leur famille à Gaza, et ils sont tous initialement ciblés par les attaques sionistes, et toute la population de Gaza est touchée tout autant.

Au contraire, cette démonstration d'impuissance d'Israël permet aux leaders du Hamas de montrer au monde entier une endurance, un héroïsme et une fidélité à la cause incroyablement étonnants.
En effet, Ismail Heniye a reçu la nouvelle du martyre de ses trois fils et de ses quatre petits-enfants dans un hôpital visitant les blessés de Gaza de manière tout à fait ordinaire. Sa première réaction était
'nous appartenons à Allah et à Lui nous retournons. Louange à Allah',
et il a continué sa visite à l'hôpital comme si de rien n'était après avoir répondu à la personne qui pleurait au téléphone, 'occupons-nous de nos affaires'.

C'est vraiment une attitude incroyable, un exemple de patience et de persévérance. C'est aussi une magnifique illustration de l'épopée humaine extraordinaire que nous voyons à Gaza depuis plus de 6 mois.
Cela semble appartenir à un autre monde, mais en réalité, c'est précisément le reflet d'une personnalité inspirée par le Coran, éduquée par lui, une manifestation de verset. Il est impossible pour les personnes qui luttent pour atteindre les niveaux de civilisation contemporaine de comprendre cela. Plus tard, Heniye a déclaré que
'si les Sionistes pensent qu'ils peuvent nous soumettre avec cela, ils attendent en vain. Notre propre vie, la vie de nos enfants est dédiée à la cause de la libération de Jérusalem. Le sang de mes enfants n'est pas plus précieux que celui des autres qui sont morts à Gaza ces six derniers mois.'

Les attaques israéliennes permettent aux braves de Gaza de donner à toute l'humanité une leçon après l'autre depuis plus de six mois. Chaque attaque avec son inhumanité incroyable permet également l'émergence d'un héroïsme, d'une épopée humaine en face.

Pour les Gaziotes, la mort est inévitable pour tout être vivant comme pour nous tous. Vivre plus ou moins n'est pas important, mais vivre avec dignité, mourir avec honneur est important. Mourir en mettant fin à la mort sur le chemin du refus de l'esclavage, atteindre cette fin est une philosophie de vie.
Désigner le martyre comme l'objectif le plus noble, le plus élevé de sa vie, et penser qu'on peut intimider quelqu'un, le dissuader de sa voie en commettant des assassinats, est la plus grande ignorance d'Israël et de ceux qui le soutiennent.

Écoutons tous les mots d'adieu de la femme de Hazım, qui l'a enterré avec leurs trois enfants.
Cette perspective magnifique ne vous semble-t-elle pas maintenant comme l'incarnation d'une personnalité, d'un cœur pétri par le Coran?

"Apportes le Salam au Prophète, apportes le salam à tous les martyrs! Avec la permission d'Allah, nous sommes parmi ceux qui patientent. Avec la permission d'Allah, je t'ai présenté à Allah. Ô Seigneur, récompense-moi dans mon affliction et remplace ce que j'ai perdu par quelque chose de meilleur. Ils sont sous ta protection, prends bien soin d'eux. Ô gardien du livre d'Allah, ô imam. Sois sacrifié pour le Messager. Ceux qui l'ont tué ont perdu, ils ont définitivement perdu! Hazım n'est pas mort, il vit. "Ne pensez pas que ceux qui sont tués sur le chemin d'Allah sont morts, ils sont vivants auprès d'Allah et sont sustentés." Avec la permission d'Allah, vous êtes allés à votre demeure éternelle, au paradis de délice. Je suis maintenant la mère d'un fils martyr, la mère de filles martyres, et la femme d'un martyr. Que personne n'appelle les Arabes, eux ils ont besoin de nous, nous n'avons pas besoin d'eux. Ce sont eux les morts, nous sommes les vivants! Vous êtes les vivants, par Allah, ils sont les morts! Que la miséricorde d'Allah soit sur toi, ô Abu Amr! Que ta fête soit au paradis, mon trésor. Que votre fête soit au paradis."


Que Allah fasse de leurs demeures le paradis, élève leurs rangs. Qu'Il donne la patience aux cœurs de ceux qui restent, rende leurs pas fermes, les fasse triompher sur les oppresseurs.
#Le Saint Coran
#Aïd el-Fitr
#Paradis
#Yasin Aktay
1 ay önce
"Que votre fête soit au paradis !
La nouvelle réalité: Ne choisissez pas d'alternatives globales, infiltrez !
Nous avons accueilli un invité de Gaza...
Soutien à l’Ukraine, mais jusqu’où ?
Montrez-nous donc vos algorithmes !
Guerre et économie